J’ai récemment eu le service déontologique de l’ordre des avocats du Barreau de Paris au téléphone.

Je leur ai posé clairement la question suivante : « Si une entreprise communique dans la presse sur la réalisation d’une opération, les avocats intervenus dans le dossier ont-ils le droit de citer à leur tour cette opération dans leurs deal lists / track records (qui figurent le plus souvent sur leur site web) ? »

Réponse : NON !

Même si les clients ont levé la confidentialité de l’opération en communiquant dessus dans la presse, les avocats demeurent liés par le secret professionnel.

Ainsi, les deal lists / track records doivent demeurer descriptifs .. sans référence directe à l’opération, au montant engagé ni à l’identité des intervenants.

On est d’accord, la presse juridique spécialisée est truffée de communications de ce genre.

On m’a tout de même indiqué qu’il y a avait une tolérance … vu les dérives.

Et vous, quels sont vos retours sur ce point ?

NOUS CONTACTER