« Quand je me retrouve devant lui/elle, je ne sais pas pourquoi, j’agis différemment ».

Ça nous arrive à tous !

En soi, ça n’est pas grave.

Ça le devient quand ça nous porte préjudice :

  • on ose plus dire NON
  • on ose plus proposer nos idées
  • on ose plus dire « je ne sais pas »

Identifiez vos figures d’autorité au cabinet et parmi vos confrères extérieurs !

Pour faire court, une figure d’autorité c’est une personne que l’on investit d’un pouvoir d’autorité, pour une raison qui vient principalement de notre histoire personnelle, de notre parcours, notre éducation, nos drames et nos réussites.

Quelques exemples courants :

  • un homme/une femme plus âgé(e) que nous
  • un homme/une femme que l’on trouve très intelligent(e)
  • un homme/une femme que l’on trouve très éloquent(e)
  • un homme/une femme de pouvoir

Qu’est ce que ça donne dans les murs des cabinets d’avocats ?

  • Le collaborateur qui a été embauché par l’associé X peut l’investir d’un pouvoir d’autorité et ce, même après que ce collaborateur soit lui-même passé associé!

Conséquence : l’associé X va continuer à donner des « instructions » à l’associé (ancien collaborateur) sans que celui-ci ne parvienne à s’en détacher. Il hésitera même à dire NON à certains dossiers que l’associé X lui confie, même s’il n’a pas le temps (ayant désormais les siens à traiter !) 

  • L’associé X peut investir d’un pouvoir d’autorité un des associés fondateurs du cabinet, alors même qu’il dispose des mêmes droits et pouvoirs décisionnels au sein de la structure.

Conséquence :  L’associé X peut ne pas être suffisamment assertif dans sa communication vis-à-vis de l’associé fondateur. Il peut même hésiter à contredire une démarche que cet associé fondateur aura initié au nom de la communauté des associés et avec laquelle il est en désaccord.

Le RESPECT c’est bien. Quand il est ALIÉNANT c’est moins bien. Pensez-y !!!

Et vous,  quelles sont vos figures d’autorité ?

NOUS CONTACTER